La suite du « Journal de ma vie » de Jacques-Louis Ménétra, compagnon vitrier du Devoir du XVIIIe siècle

Quarante ans après la publication du Journal de ma vie, Daniel Roche fait enfin paraître aux éditions Georg la suite du passionnant manuscrit de Jacques-Louis Ménétra (1738-1812), un vitrier parisien du XVIIIe siècle ayant accompli son tour de France de compagnon du Devoir. Ménétra fut l’un des rares hommes du peuple à avoir laissé des écrits de soi à la fin de l’Ancien Régime. Ses pensées, réunies dans un registre manuscrit conservé par la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, contiennent l’autobiographie désormais bien connue, ainsi qu’une série de textes divers en prose et en vers. Ce sont ces documents, jusqu’ici inédits et qui complètent le Journal de ma vie, qui font l’objet du présent recueil, enrichi d’un Abécédaire éclairant l’œuvre de cet artisan hors norme.
https://www.georg.ch/les-lumieres-minuscules-d-un-vitrier-parisien

Un compte rendu détaillé de cet ouvrage est à venir, qui m’offrira également l’occasion de revenir sur l’autobiographie de Ménétra et la vision réaliste et nuancée qu’il donne du monde compagnonnique d’avant la Révolution française, et qui vient un peu rééquilibrer les clichés romantiques complaisamment colportés et cultivés depuis les années 1840.